Projet Oncopod

Depuis quelques années, la prévalence des cancers chez les personnes en EHPAD tend à augmenter. Ce phénomène s’accentue particulièrement en raison du vieillissement de la population associé au risque plus élevé de développer un cancer chez les personnes âgées.
Fort de ce constat, le projet ONCOPAD vise à mettre en place des programmes d’information et de formation pour le personnel paramédical évoluant en maison de retraite. Le but étant d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients.
Apprenez-en davantage sur les grandes étapes de ce projet ainsi que les dernières avancées d’ONCOPAD. 

Qu’est-ce que le projet ONCOPAD ? 

Les chiffres sont éloquents, en France, plus de 118 000 cas de cancers ont été diagnostiqués chez les personnes de plus de 75 ans en 2018, soit 30 % des nouveaux cas.

La prévalence des patients atteints de cancer en EHPAD augmente en raison du vieillissement de la population combinée à la probabilité de cancer avec l’âge. Bien que la prise en charge des personnes âgées atteintes de cancer ne cesse d’évoluer avec la mise sur le marché de traitements novateurs, l’introduction de médicaments anticancéreux chez les patients en EHPAD se heurte fréquemment à des discours contradictoires de la part des nombreux intervenants. Famille, professionnels paramédicaux ou différents médecins influent sur la balance-bénéfices/risques du traitement du cancer.

Ces divergences entraînent parfois une rupture du parcours de soins et du sens dans la prise en charge des patients. Par conséquent, cette situation peut engendrer des questionnements concernant le consentement aux soins des patients présentant des troubles cognitifs et l’implication de leurs aidants dans la prise de décisions thérapeutique.

Par manque de connaissance ou par philosophie, certains freins peuvent aussi émaner du personnel paramédical.

C’est dans ce contexte que le projet ONCOPAD a vu le jour en 2019. Né d’une volonté commune entre la Fondation de l’Avenir et de l’Institut CLARA, ce projet vise à développer des programmes d’information, mais encore de formation à l’intention du personnel paramédical des EHPAD.

Le souhait des représentants de ce projet est de démystifier les différentes situations cliniques et d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de cancer. Le projet ONCOPAD a également pour but de mesurer le taux de satisfaction des paramédicaux vis-à-vis du programme et de quantifier ainsi le nombre d’établissements ayant mis en place un document pédagogique à destination des usagers et des professionnels.

Les grandes étapes du projet

Le projet ONCOPAD se décompose en 4 étapes majeures :

L’état des lieux 

Développer un programme dédié aux paramédicaux est une nécessité. Pour cela, la première étape du projet consiste à établir un état des lieux complet des recherches déjà effectuées dans le domaine.

L’identification

Définir les besoins pédagogiques, mais également les freins associés aux traitements oncologiques est essentiel pour mettre en place une méthodologie adaptée. Pour cela, entretien et suivi d’un questionnaire seront nécessaires pour l’identification des besoins de chaque établissement.

Élaboration d’un guide

La phase clé du projet ONCOPAD consiste à élaborer un guide selon un processus de co-construction impliquant l’ensemble des parties concernées telles que les paramédicaux, mais également professionnels de santé et représentants des usagers qu’ils soient patients ou aidants.

L’analyse

La quatrième et dernière étape repose sur l’analyse de l’impact du programme sur la satisfaction du personnel, mais également sur la réévaluation de leurs besoins pédagogiques à travers un nouveau questionnaire.

ONCOPAD : les dernières avancées 

La présentation en janvier 2021 de la revue bibliographique incarnant le premier livrable du programme est une avancée majeure concernant le projet ONCOPAD. Cette revue exploratoire, basée sur 62 articles scientifiques, a mis en lumière la complexité des barrières de la prise en charge du cancer au sein des établissements pour personnes âgées dépendantes.

Ces difficultés se traduisent par l’exclusion des programmes de dépistages des personnes de plus de 75 ans, mais également sur l’importance de la reconnaissance des symptômes par le personnel paramédical. Cette étude a donc permis de cartographier les besoins pédagogiques et éducatifs des paramédicaux.

Une réunion d’information s’est tenue le 9 juin 2022, lors de laquelle étaient présents les représentants des Hospices Civils de Lyon, de l’Institut CLARA, du GRePS (groupe de recherche en psychologie sociale), de la Fondation Solimut, de la Fondation de l’Avenir et d’Oxance.

Cette session a permis de mettre en avant des éléments scientifiques démontrant la nécessité de ce projet parmi lesquels la différence culturelle entre les EHPAD et les hôpitaux, des lacunes concernant la communication entre plusieurs services ou encore le manque de personnel.

Le saviez-vous ?
Le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône Alpes (CLARA) vise à développer la recherche en oncologie en Auvergne-Rhône-Alpes. Ce cancéropôle est né d’une initiative régionale et officialisé en 2003 lors de la création des 7 Cancéropôles par le Plan Cancers national. 

Le projet ONCOPAD entend bien proposer grâce à la mise en place de formation et de méthode d’information, une meilleure accessibilité aux traitements pour les patients, mais également leur offrir une meilleure gestion de la douleur afin d’améliorer leur qualité de vie.
En parallèle, ce projet vise à apporter aux personnels paramédicaux plus de connaissances concernant les symptômes et les complications liées au cancer. Enfin, ce projet permettra une coordination adaptée des soins entre professionnels de l’EHPAD et spécialistes en oncologie.